Presentation

  • : L'ENFER DU PARADIS
  • L'ENFER DU PARADIS
  • : DIAPORAMAS (tous styles) VOYAGES (tourisme) - SANTE (maigrir...) - EXTRAVAGANCES (photos insolites) - BLAGUES (vidéos gags...)- CULTURE (religion...)
  • Contact

Compteur

 

 

 


VIDEOS DE VOYAGES

VIDEOS DIVERSES

Me contacter

e-mail20.gif

27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 12:28

Bien après les avoir représentés par des symboles et  transmis ensuite par voie orale à ses descendants, l’Homme va imposer toutes sortes de mesures, de règles et d’usages accumulés au fil du temps, dans des écrits supposés apporter, mais pas toujours, le confort et la sérénité aux générations futures. Les contenus de certains de ces manuscrits que nous retrouverons dans Les Ecritures, pourraient dérouter le lecteur, voire l’induire totalement d’incompréhension. Ainsi,  dans La Torah nous lisons: ‘’Celui qui cohabite avec sa tante, a découvert la nudité de son oncle : ils doivent expier leur péché, ils mourront sans lignée’’ lév.20 v20. Comment ce verset ne saurait-il pas susciter quelque contradiction lorsque nous savons que Amram (Imrãn dans le Coran), ce grand personnage de tous les Livres Saints, père de Moïse, d’Aaron et de Myriam, avait épousé sa propre tante malgré le caractère sentencieux de ce verset, et a même engendré une descendance si importante que tout le peuple d’Israël est appelé dans le Coran ‘’Enfants d’Imrãn’’, une descendance si considérable que le même Coran fait l’éloge de cette grande lignée dans la sourate 3 à laquelle Il donne le nom de  ‘’la famille de Imrãn’’?

En regard de l’ampleur de son ambiguïté, ce verset qui reflète une contrariété certaine et éclatante au petit lecteur que je suis, serait difficilement imputable à Dieu malgré que La Torah le Lui attribue dans Lév.18 v6: ‘’Que nul de vous n’approche d’aucune proche parente, pour en découvrir la nudité : Je Suis l’Eternel’’.

Sachant en outre que Moïse s’était insurgé en condamnant avec véhémence le mariage de ses parents – le mariage entre tante et neveu est  formellement interdit dans La Torah, dans La Bible et dans Le Coran – il nous apparaît inconcevable d’admettre que L’Equitable puisse interdire  aux générations suivantes ce qu’Il a ‘imposé’ aux devancières, car si tel est le cas, la science de Dieu serait certainement en défaut. Le seul être capable de manifester une telle iniquité à l’égard des créatures de Dieu, c’est assurément l’Homme. Plus nous prenons connaissance des versets traitant ce sujet, plus les contradictions nous éblouissent:

‘’…Il vous est interdit d’épouser … vos sœurs…’’ Coran s4 v27. ‘’La nudité de ta sœur, fille de ton père ou fille de ta mère…, ne la découvre point’’ Torah lév.18 v9. Pourtant Abraham, Envoyé de Dieu selon le Coran, épousa sa sœur Sarah.

‘’Que nul de vous n’approche d’aucune parente pour en découvrir la nudité…’’ lév.18 v6. ‘’…Il vous est interdit d’épouser vos mères, vos filles… ‘’ Coran s4 v27. Pourtant Loth fornica avec chacune de ses deux filles dans la grotte où ils se réfugièrent à la suite de la destruction de Sodome.

‘’…Ne commets point l’adultère’’ Torah ex.20 v13. ‘’Evitez l’adultère, car c’est une turpitude et une mauvaise route’’ Coran s17 v34. Pourtant Mahomet passa la nuit avec Marie la Copte, délaissant ainsi Hafsa, l’une de ses épouses légitimes à laquelle cette nuit était réservée.

’Ne convoite pas la femme de ton prochain, ni son esclave ni sa servante…’’ Torah Ex.20 v14. Pourtant Jacob cohabitait sexuellement sous le même toit avec ses deux femmes et leurs deux esclaves, et plus tard, Mahomet s’accordait les faveurs de ses esclaves en plus de ses neuf épouses légitimes.


 

Suite Page 22fleche-070-1-.gif ALEXANDRE LE GRAND

Fleur-fin-page-copie-1.gif

    


Partager cet article

Repost 0
Published by BENA - dans Livres
commenter cet article

commentaires