Presentation

  • : L'ENFER DU PARADIS
  • L'ENFER DU PARADIS
  • : DIAPORAMAS (tous styles) VOYAGES (tourisme) - SANTE (maigrir...) - EXTRAVAGANCES (photos insolites) - BLAGUES (vidéos gags...)- CULTURE (religion...)
  • Contact

Compteur

 

 

 


VIDEOS DE VOYAGES

VIDEOS DIVERSES

Me contacter

e-mail20.gif

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 16:01

 

LA PLANTE DANGEREUSE

dieffenbachia amoena

 

Cette plante est très répandue dans beaucoup de bureaux et dans beaucoup de maisons.

C'est un poison qui peut s'avérer mortel, surtout pour les plus petits.

Sa sève peut tuer un enfant en quelques minutes, et un adulte en moins d'une heure. Elle est à déraciner des jardins et à retirer des maisons et des bureaux.

IMPORTANT : Ne jamais passer la main sur les yeux après l’avoir touchée; elle rend partiellement ou définitivement aveugle.

Elle est à éviter tout près des enfants. Merci de prévenir vos proches.

 

 

dieffenbachia

 

 

Le "Dieffenbachia picta"(Canne siguine ou canne d'eau, canne marron, canne brûlante) était utilisé par les Caribéens comme poison (var. rouge) mais que ses feuilles séchées servaient aussi de cataplasme pour  extraire l'eau des jambes goutteuses et variqueuses.

Le suc de toute la plante est extrêmement caustique.

Le seul fait de mâcher un fragment de tige ou de feuille provoque une vive sensation de brûlure, un œdème de la langue et du palais avec apparition de lésions bulleuses, extinction de voix, dyspnée, dysphagie et gastrites.

 

 

 

dieffenbachia 1

 

 

Le contact avec la peau entraine irritation, érythème et phlyctènes.

Si par mégarde le suc de la plante est projeté dans l'œil, il est confirmé que cela provoque une inflammation locale avec opacification de la cornée.

La conduite à tenir est un Lavage abondant des muqueuses, d’un examen ophtalmologique et d’un traitement symptomatique.

 

dieffenbachia p

 

   

 

La petite histoire de cette plante est qu'elle aurait été cultivée en vue d'expériences de stérilisation sur certains déportés dans les camps nazis car parmi ses constituants (oxalate de calcium, protoanénine et phytotoxine), il y en est qui détruiraient les glandes génitales. 

 

Source officielle : Haut Commissariat de Polynésie Française et de Nouvelle Calédonie.

 

 

 

 

-

fleche-070-1-.gifTRUCS-ASTUCES-INFOS UTILES

 

 

-

Repost 0