Presentation

  • : L'ENFER DU PARADIS
  • L'ENFER DU PARADIS
  • : DIAPORAMAS (tous styles) VOYAGES (tourisme) - SANTE (maigrir...) - EXTRAVAGANCES (photos insolites) - BLAGUES (vidéos gags...)- CULTURE (religion...)
  • Contact

Compteur

 

 

 


VIDEOS DE VOYAGES

VIDEOS DIVERSES

Me contacter

e-mail20.gif

9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 16:03
                                 La plupart des religions, pour ne pas dire toutes, révèlent une pléiade d'ambiguïtés qu'il n'est pas nécessaire d'être un chercheur chevronné ou encore un exégète confirmé pour déceler. Elles sont  toutes, comme nous l'avons déjà constaté,  imprégnées de croyances ou de coutumes pratiquées dans un passé incertain et qui existaient bien avant l'institution des règles du monothéisme. Les traditions ancestrales et surtout païennes, rigoureusement observées en même temps que les nouveaux cultes voués au Dieu Unique, se sont peu à peu introduites dans les religions au sein desquelles elles sont, jusqu'à aujourd'hui, solidement enracinées.
                                      Par exemple, une coutume qui ne devrait pas exister de nos jours et pratiquée
par certains animistes avant l'époque des pharaons, donc bien avant l'institution des grandes religions monothéistes, consistait à exciser la fillette afin que celle-ci, à l'âge adulte, ne puisse point connaître le plaisir sexuel. Aujourd'hui, cette pratique est encore exercée par quelques adeptes du culte animiste, mais également par d'autres adhérents cultuels  car elle a bénéficié de l'arrivée des autres religions dans lesquelles elle s'est propagée jusqu'à nos jours. Ce qui est plus grave encore, c'est de constater que les musulmans pratiquant l'excision sont intimement persuadés que celle-ci est un culte coranique devant être observé comme un devoir par tout croyant qui se respecte. Lorsque vous demandez aux pratiquants le pourquoi de cette horrible pratique, on vous répondra selon la confession "C'est dans la coutume animiste, dans la tradition copte, dans la religion musulmane, dans le culte juif, dans l'usage protestant ou bien dans les ordres chrétiens!".
                                       Un autre exemple, mais plus concevable et votif cette fois, concerne un rite païen qui consistait à allumer des lanternes avant l'arrivée de l'hiver, à travers  les campagnes afin de chasser les mauvais esprits susceptibles de s'y installer et perturber ainsi la vie des paysans de l'époque. Cette coutume, visible dans le charmant village de Küssnacht en Suisse  au début de chaque mois de décembre, est encore pratiquée aujourd'hui, par un cortège de chrétiens évoluant dans les rues de leur bourg, coiffés d'une mitre et balançant une cloche pour chasser les esprits, se  dirigeant  jusqu'à une chapelle dans laquelle les participants rendent hommage à la statue de St Nicolas, enguirlandée pour la circonstance et coiffée elle aussi, d'une mitre d'évêque. Lorsque vous demander le pourquoi de cette coutume, on vous répondra " C'est dans la tradition chrétienne ! ".

Fleur-fin-page-copie-1.gif



Partager cet article

Repost 0
Published by BENA - dans Livres
commenter cet article

commentaires